Home / Aquaculture / AQUACULTUREINAFRICA SOUHAITE PLEIN SUCCES A LA 10EME SESSION DU SOUS-COMITE DE L’AQUACULTURE DU COFI QUI SE TIENT DU 23 AU 27 AOUT 2019 A TRONDHEIM, EN NORVEGE, ET ESPERE QUE LE SOUS COMITE MANIFESTE UN INTERET CONSIDERABLE POUR LE DEVELOPPEMENT DE L’AQUACULTURE EN AFRIQUE

AQUACULTUREINAFRICA SOUHAITE PLEIN SUCCES A LA 10EME SESSION DU SOUS-COMITE DE L’AQUACULTURE DU COFI QUI SE TIENT DU 23 AU 27 AOUT 2019 A TRONDHEIM, EN NORVEGE, ET ESPERE QUE LE SOUS COMITE MANIFESTE UN INTERET CONSIDERABLE POUR LE DEVELOPPEMENT DE L’AQUACULTURE EN AFRIQUE

Le potentiel inexploité des côtes, des lacs, fleuves et des cours d’eau et du continent africain, avec un déficit croissant dans l’approvisionnement en poisson, constitue une importante opportunité pour la promotion de  l’aquaculture en Afrique, pour la satisfaction la demande de plus en plus croissante de poisson en ce continent,  et pour répondre aux défis majeurs de la sécurité alimentaire  et l’emploi des jeunes.

L’aquaculture est encore très peu développée en Afrique par rapport aux autres continents comme l’Asie et l’Amérique du Sud, sa part de production en poissons selon la F1O (2018) est estimée à environ 2 millions de tonnes , ce qui ne représente qu’un pourcentage faible de la production mondiale  alors que le continent est bordé par des mers et des océans et que presque tous les pays africains disposent d’une façade maritime ou lac pouvant pratiquer l’aquaculture  et les conditions climatiques y sont tout aussi favorables.

En Afrique , l’aquaculture à petite échelle  est le plus souvent confrontée à un manque d’assistance technique, à une faible disponibilité en alevins et en aliments et à l’absence de chaîne de valeur des produits aquacoles.

Le Sous-Comité aquaculture qui se réunit actuellement en Norvège,  en sa Dixième session à Trondheim (Norvège) entre 23-27 août 2019 durant  offrira une tribune pour des consultations et des discussions sur l’aquaculture et donnera des avis au COFI sur les questions techniques et de politique générale touchant l’aquaculture ainsi que sur les activités que devra mener l’Organisation FAO dans le domaine de l’aquaculture.

Dans ce cadre on souhaite bien que le sous comité manifeste plus d’importance à l’aquaculture africaine afin que l’écart entre les continents soit réduit,  afin d‘atteindre les objectifs du développement durable, et adopter une approche qui contribuera de développer ce secteur dans le continent africain

Lors de la session du sous Comité de l’aquaculture de la FAO, les représentants des États africains doivent fourni d’importantes informations à la FAO afin d’orienter ses travaux dans le domaine de l’aquaculture en ce continent.

aquacultureinafrica souhaite bon courage au sous comité aquaculture, et espère que les différentes sessions de ses travaux aboutissent à la promotion et au développement de l’aquaculture en Afrique et dans les autres continents de notre planète bleue.

 

About Dr Mustapha . A

Check Also

INGENIEUR TUNISIEN EN GENIE HALIEUTIQUE ET ENVIRONNEMENT CHERCHE UN EMPLOI DANS LE DOMAINE DE L’AQUACULTURE

Ingénieur halieute diplômé de l’Institut National Agronomique de Tunisie (INAT) est actuellement à la recherche …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *