Home / Aliments / Zooplancton et Phytoplancton

Zooplancton et Phytoplancton

Zooplancton

Les zooplanctons sont des animaux planctoniques dont la taille varie de rotifères microscopiques à méduses macroscopiques. La répartition du zooplancton dépend de la salinité, de la température et de la disponibilité de nourriture dans l’environnement. Les plus petits zooplanctons peuvent être considérés comme des recycleurs d’éléments nutritifs de la colonne d’eau et sont souvent étroitement liés aux mesures d’enrichissement en éléments nutritifs.

Les zooplanctons de plus grande taille sont une nourriture importante pour les espèces de poissons fourragers et les stades larvaires de tous les poissons. Ils relient également les producteurs primaires (phytoplancton) à des organismes de niveau trophique plus ou moins élevé. La communauté zooplanctonique est composée à la fois de consommateurs primaires, qui se nourrissent de phytoplancton, et de consommateurs secondaires, qui se nourrissent d’autres zooplanctons.

Le zooplancton peut être classé en trois classes de taille :

– Le microzooplancton (protozoaires et rotifères) a habituellement une taille inférieure à 200 microns.

– Le mésozooplancton (y compris les copépodes et les larves d’invertébrés) mesure entre 200 microns et 2 millimètres.

– Le macrozooplancton (y compris les amphipodes, les crevettes, les larves de poissons et le zooplancton gélatineux ou les méduses) a une taille supérieure à 2 millimètres.

Le zooplancton, comme le phytoplancton, est un excellent indicateur des conditions environnementales dans la baie, car il est sensible aux changements de la qualité de l’eau. Ils réagissent à une faible teneur en oxygène dissous, à des niveaux élevés de nutriments, à des contaminants toxiques, à une mauvaise qualité ou abondance des aliments et à la prédation. On peut se faire une bonne idée des conditions actuelles dans la baie en examinant les indicateurs du zooplancton tels que la biomasse, l’abondance et la diversité des espèces.

Phytoplancton

Comme les plantes terrestres, le phytoplancton fixe le carbone par photosynthèse, ce qui le rend disponible pour les niveaux trophiques supérieurs. Les principaux facteurs environnementaux qui influencent la croissance du phytoplancton sont la température, la lumière et la disponibilité des nutriments. La croissance du phytoplancton se limite habituellement à la zone photique ou à la profondeur à laquelle la lumière du soleil pénètre dans l’eau. D’autres éléments nutritifs comme l’azote et le phosphore limitent la croissance du plancton en tant qu’indicateur de la qualité de l’eau.

Lorsque la température de l’eau augmente en présence d’un excès de nutriments dans le plan d’eau, la population de phytoplancton peut connaître une croissance rapide ou une prolifération d’algues. Lorsque le nombre de phytoplanctons dépasse le niveau menant à la prolifération, cela cause des dommages à l’organisme et à la santé globale du plan d’eau. Lorsqu’il y a compétition dans l’espace et en raison du cycle de vie limité, le phytoplancton finira par mourir et couler au fond pour se décomposer.

Ce processus épuise les concentrations d’oxygène dissous dans le sous-sol et le fond du plan d’eau, ce qui a un effet sur les organismes présents dans cette colonne d’eau. Le phytoplancton est utilisé comme indicateur des conditions environnementales parce que ses populations sont particulièrement sensibles aux changements dans les niveaux de nutriments et autres conditions de qualité de l’eau. Une bonne image des conditions de l’écosystème peut être obtenue en examinant les indicateurs du phytoplancton tels que la chlorophylle, les taux de production primaire, la biomasse et la composition des espèces.

Source : Aquaculture Times

About admin

Check Also

LES CRITERES DE CHOIX DU MEILLEUR ALIMENT AQUACOLE EN AQUACULTURE

Par : Dr Mustapha ABA, Chercheur en Aquaculture, Nutrition des Poissons. Maroc. Dans cet article, l’objectif …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *