Home / Aliments / LES CRITERES DE CHOIX DU MEILLEUR ALIMENT AQUACOLE EN AQUACULTURE

LES CRITERES DE CHOIX DU MEILLEUR ALIMENT AQUACOLE EN AQUACULTURE

Par : Dr Mustapha ABA, Chercheur en Aquaculture, Nutrition des Poissons. Maroc.

Dans cet article, l’objectif n’est pas de résoudre tous les problèmes liés à l’aliment aquacole, mais plutôt à la recherche de solutions aux problémes de choix de l’aliment en aquaculture, tant de la part de l’aquaculteur qui doit exiger la qualité des aliments, que de la part des industriels fabricants des aliments qui doivent s’intéresser à l’efficacité nutritionnelle de leurs produits qu’ils vendent sous forme d’aliments.

Introduction

En aquaculture, la nutrition et l’alimentation sont directement liées au niveau de productivité et à l’efficacité économique des systèmes d’élevage, favorisant le maintien de la santé des poissons, influençant leur performance et, par conséquent, la qualité nutritionnelle de leur chair des poissons et crevettes, le principal produit final qui sera fourni au marché consommateur.

Pour ces raisons, la recherche en nutrition et en alimentation des poissons a été orientée vers la formulation d’aliments à haute valeur nutritionnelle, à haute digestibilité, correctement équilibrés pour obtenir une productivité maximale des différentes espèces de poissons, et qui minimisent les coûts de production, augmentent la qualité des produits et diminuent le rejet de déchets organiques.

De nombreux facteurs peuvent influencer la qualité de l’aliment, car chaque ingrédient inclus dans la formulation a ses propres caractéristiques, compte tenu des nombreux facteurs qui peuvent influencer les besoins nutritionnels des animaux aquatiques tels que le sexe, la lignée, la phase de croissance, leur état physiologique, les systèmes de production et régimes de production, la température de l’eau.

Or, pour l’aquaculteur, la meilleure façon de mesurer la qualité de l’aliment, c’est la mesure des performances des poissons. Cependant, une croissance rapide n’est pas toujours le signe d’une bonne alimentation. Il est nécessaire de vérifier les organes internes, en particulier le foie, qui peut être friable et anormalement coloré, ou la qualité de la carcasse (mesurée principalement par la teneur en graisse viscérale) est un autre indicateur du bon état nutritionnel du poisson.

Dans ce contexte, pour le choix des aliments, il est nécessaire d’évaluer non seulement leur valeur nutritionnelle, leur digestibilité et leur coût, mais aussi les critères liés à la durabilité et aux impacts environnementaux.

La qualité nutritionnelle des aliments aquacoles est fonction de la nature et de la qualité des matières premières utilisées dans leur composition, de l’approche nutritionnelle adoptée dans la formulation des produits, ainsi que des équipements et méthodes de fabrication.

Certains critères en aquaculture devraient être pris en compte avant de choisir les aliments à utiliser. Dans cet article, nous vous montrerons ce que sont ces critères.

  • Informations sur l’espèce aquacole

Il est important de connaître chaque espèce que vous avez chez votre éleveur, car chaque poisson a des besoins nutritionnels et un comportement pendant l’alimentation.

Il est nécessaire d’avoir en main des informations telles que :l’ espèce de poissons élevée, son comportement alimentaire, son habitude alimentaire, la taille des bassins, la  densité de peuplement, température et qualité de l’eau.

  • Savoir les besoins nutritionnels de l’espèce élevée

La satisfaction des besoins nutritionnels de l’espèce, permet une meilleure conversion alimentaire et devrait causer moins de dommages à l’environnement.

  • La composition nutritionnelle de l’aliment

La bonne croissance, dépend de la sécurité des animaux aquatiques à recevoir les fractions appropriées de nutriments proportionnelles à leurs besoins alimentaires. C’est pourquoi les aliments doivent nécessairement contenir des doses adéquates de protéines et d’acides aminés.

En plus des protéines, l’aliment doit contenir une teneur déterminée selon l’espèce des lipides sources des acides gras insaturés, des glucides, des vitamines et des minéraux.

  • S’assurer de la qualité des aliments

Il est extrêmement important que l’aquaculteur connaisse la composition des aliments qu’il achète, en ce qui concerne les niveaux de protéines, de glucides, de lipides, de cendres, de matière sèche et de fibres brutes. Toutes ces informations doivent figurer sur l’étiquette de chaque sac d’alimentation. De même, l’aquaculteur peut demander au fabricant d’aliments un rapport sur sa composition centésimale.

  • Stabilité dans l’eau

Il est important que les aliments aient une bonne stabilité dans l’eau, afin qu’il soit visible par les poissons, cette flottaison ou stabilité dépend de la teneur des matières grasses dans l’aliment et son traitement à l’extrusion

  • La Digestibilité

Un autre fait important, qui n’a pas mérité l’attention des fabricants d’aliments pour animaux aquatiques, est lié à la digestibilité des nutriments. Plus les composants de l’aliment ont une meilleure digestibilité, plus l’aliment est performant et plus on moins de rejets piscicoles ce qui contribuera au respect de l’environnement aquatique.

  • Un meilleur Rapport Protéine Digestible/ Energie Digestible.

Afin d’assurer une épargne  protéique avec meilleure efficacité protéique, pour une meilleure croissance l’aliment aquacole doit avoir un bon  rapport PD/ED, ce dernier ne peut être obtenu que par une meilleure utilisation des lipides et des glucides come source d’énergie.

  • Teneur en particule Fines

Un aliment de qualité ne contient pas beaucoup de particules fines. La mesure de la quantité de ces particules doit être effectuée dans chaque lot d’aliment acheté. Après avoir tamisé les aliments, le résidu (poussière) doit être pesé et ne doit pas dépasser 1% du poids total du sac échantillonné.

  • Type de traitement des aliments

Le type de transformation que l’aliment reçoit à l’usine fait également partie des bonnes pratiques de gestion des aliments pour poissons, l’idéal est toujours de proposer des aliments extrudés plutôt que des aliments granulés ou friables. Cela est dû au fait que l’extrusion favorise une plus grande stabilité à la surface de l’eau, ce qui facilite la visualisation de la consommation pour le producteur.

  • Relation Prix – qualité

Enfin, il serait important de sensibiliser le producteur pour que le choix de l’aliment aquacole ne soit pas basé sur le prix, ni sur la teneur en protéines brutes, mais sur les performances qu’il fournit, qui dépendront en fin de compte de sa qualité. La possibilité de réduire les coûts de l’alimentation des poissons peut être réalisée par un meilleur taux de conversion alimentaire (TCA) qui peut être le principal facteur à prendre en compte.

About Dr Mustapha . A

Check Also

Nous avons le plaisir de vous informer qu’un dernier numéro du Journal of Fisheries and Aquaculture (IJFA) est disponible en ligne. Voir la table des matières ci-dessous.

Stress evaluation in dourado females (Salminus brasiliensis) submitted to two different methods of induced spawning …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *