Home / Aquaculture / AU MAROC LA COMHAFAT ET L’ANDA ORGANISENT UN ATELIER SUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DE L’AQUACULTURE DANS LE CONTEXTE DES ODD DES NATIONS UNIES

AU MAROC LA COMHAFAT ET L’ANDA ORGANISENT UN ATELIER SUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE DE L’AQUACULTURE DANS LE CONTEXTE DES ODD DES NATIONS UNIES

En Afrique, face à une consommation toujours croissante, à la cherté du poisson congelé et à la mauvaise qualité du poisson fumé, le poisson frais est une alternative de qualité pour les populations. La promotion et le développement de l’aquaculture en Afrique se justifient du fait que la demande en produits animaux ne cesse d’augmenter au niveau mondial, alors qu’en Afrique, le constat d’une stagnation voire une diminution de la consommation de protéines d’origine animale par habitant est un cas fréquent : dans maints endroits, les faibles niveaux de consommation engendrent des carences nutritionnelles sévères.

A cet égard, le développement de l’Aquaculture s’impose comme une évidence et le continent africain doit se positionner sur ce secteur florissant et en pleine croissance. Son rôle est de premier ordre et vise à garantir la sécurité alimentaire, créer des emplois durables, former les générations futures à des métiers d’avenir, s’adapter et atténuer aux effets des changements climatiques, et in fine contribuer au développement économique tout en réduisant la dépendance envers les stocks halieutiques.

Cette vision de développement de l’aquaculture s’inscrit parfaitement dans la dynamique d’une contribution positive aux Objectifs de Développement Durable (ODD) inscrites dans le cadre du Programme 2030 pour le Développement Durable, adoptée en septembre 2015 par les 193 États membres des Nations Unies.

Parmi les Objectifs du Développement Durable fixés au niveau de ce programme, l’ODD 14 est exclusivement consacré à « conserver et utiliser de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable ». Au-delà de l’ODD 14 et du rôle clé que peut jouer l’aquaculture dans la réalisation de ses cibles, le secteur aquacole apporte également des réponses à la réalisation de plusieurs autres ODD, dont notamment :

  • ODD 2 : Elimination de la faim, assurer la sécurité alimentaire et améliorer la nutrition ;
  • ODD 7 : Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable ;
  • ODD 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, le plein emploi productif et un travail décent pour tous ;
  • ODD 9 : Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation ;
  • ODD 12 : Établir des modes de consommation et de production durables ;
  • ODD 13 : Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions ;
  • ODD 17 : Renforcer les moyens de mettre en œuvre le Partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser ;

Malgré les avantages avérés du développement de l’Aquaculture, la production africaine demeure en deçà de son potentiel, avec seulement 2,2 millions de tonnes dont 70 % sont produits par un seul pays. D’autre part, avec une production de l’ordre de 374 mille tonnes en 2017, contre 9 436 en 1990, les pays de la COMHAFAT ne contribuent qu’à hauteur de 15% de la production aquacole du continent dont la quasi-totalité relève de l’aquaculture continentale.

Compte tenu des enjeux globaux et du potentiel de développement de nouvelles activités économiques génératrices de revenus et d’empreintes positives sur le plan social et environnemental, les pays de la COMHAFAT doivent apporter une réponse globale, commune et locale à la mise en œuvre des ODD à travers le scope de l’aquaculture.

Dans ce cadre la COMHAFAT organise en collaboration avec l’Agence Nationale pour le Développent de l’Aquaculture du Maroc (ANDA), un atelier sous le thème « Le développement durable de l’aquaculture dans le contexte des ODD des Nations Unies ». Cet atelier sera un moment de réflexion fondée pour la mise en œuvre d’une Stratégie de développement de l’Aquaculture alignée sur les objectifs du développement durable, en prenant en compte l’environnement et le contexte économique et social de la région COMHAFAT.

Cet atelier sera également l’occasion de formaliser un engagement collectif en faveur du développement durable de l’aquaculture tout en renforçant les synergies entre les acteurs et favoriser des partenariats multi-partites capable de générer une croissance inclusive et cohérente avec les priorités nationales.

L’objectif général de cet atelier est d’établir une vision commune et partagée en vue d’identifier les voies et moyens de promouvoir le développement d’une aquaculture durable pour une meilleure contribution aux ODD dans la zone COMHAFAT. Une aquaculture compétitive, durable, productive, rentable et équitable, seront les maître-mots de cet atelier pour définir une stratégie globale basée sur la synergie et la complémentarité des acteurs nationaux à même d’assurer la sécurité alimentaire, lutter contre la pauvreté, préserver l’environnement et tracer une voie d’avenir pour nos générations futures.

About Admin . A

Check Also

INSCRIVEZ-VOUS A LA PREMIERE CONFERENCE VIRTUELLE EN AFRIQUE DE L’OUEST

INSCRIVEZ-VOUS A LA PREMIERE CONFERENCE VIRTUELLE EN AFRIQUE DE L’OUEST Le secteur de l’aquaculture est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *